Papa Backstage – Le Blog

Les coulisses d'un jeune couple de parent pas comme les autres

Le temps passe (trop) vite.

Le temps passe (trop) vite.

Le temps passe (trop) vite.

Quand on attend un mioche, des phrases bidons on en entend un sacré paquet. Ces pseudos conseils qui gonflent tout le monde mais « ça part d’un bon sentiment » alors on se contente de hocher la tête avec un joli sourire en repensant à cette scène de Saw et son corps coupé en deux…

Cependant, il y a une phrase, une seule, que l’on trouve particulièrement bidon mais qui, quelques années après, se trouve justifiée :

Le temps passe vite, profitez-en !

C’est-à-dire ?

Déjà, quand on l’entend pour la première fois, c’est vers le sept ou huitième mois de grossesse. Ce jour-là, vous n’aviez pas envie d’aller à ce repas de famille comprenant 34 plats par une température extérieure de 35°. Ensuite, il y a eu cette dispute dans la voiture car Madame a les pieds qui gonflent, il faut s’arrêter pour faire pipi, il faut s’arrêter pour acheter une chocolatine (un pain au chocolat étant du pain avec du chocolat tout simplement !) ou encore il faut… ben râler… Discipline favorite des femmes en général alors quand elles ont enfin la bonne excuse de la grossesse, elles se jettent dessus comme ma fille sur un Kinder. Oui, je sais que la majorité de mon lectorat sont des femmes… je sais… je sais… C’est pas faute de chercher des hommes mais chut ! la testostérone nous empêche de dire qu’on lit des blogs « famille ».

– D’ailleurs je me rends compte que la fibre provocatrice se réveille, rien que dans ce paragraphe, plusieurs sujets portent à débattre : Chocolatine (J’ai raison), les femmes et leurs râleries permanente, Kinder (Bouh huile de palme blabla blabla chut !), les hommes devant les blogs « famille » –

Enfin bref !

Arrivés à ce fameux repas de famille, nous, les hommes, on se noie dans un, deux… bon trois apéros pour essayer d’oublier le démon à forte poitrine qu’on s’est coltiné pendant 130 km. Mais vous le savez bien, nous sommes les grands oubliés des grossesses. Pendant que votre femme se fait peloter dans tous les sens… Je vais reformuler car c’est vraiment étrange d’écrire ça… Donc je disais, que pendant que votre femme passe son temps à protéger son ventre des agressions manuelles des futures grand-mères… Nous on parle de figure d’autorité blabla, éducation blabla, futur copain de la future fille blabla… euh ahaha, bref on parle de trucs de couilles. (Mon dieu qu’il est vulgaire…)

Rassurez-vous, je vais arriver à rejoindre mon sujet de départ. D’ailleurs, ma digression est tellement grande que je n’ai pas de transition donc j’enchaîne.

Et là, noyée dans les 5000 conseils précédents, vient enfin cette fameuse phrase.

Vous verrez, le temps passe vite !

Oui Oui…

C’est c’la oui…  Le temps passe vite… Bizarrement on ne le sent pas trop :

  • Après 3 mois sans nuit complète.
  • Au moment des crises du soir (chez nous c’était des pleurs non-stop de 18h à minuit durant un mois).
  • Le « Non » systématique.
  • Le « Pourquoi ? » « Pourquoi pas ? » (des mois que ça dure ! )
  • Le refus d’une quelconque autorité.
  • L’apprentissage de la propreté (Non ma chérie, tu n’as pas à avoir peur de ton caca, c’est gentil le caca…)
  • Le rituel du coucher ( une histoire, 4 chansons, un verre d’eau, un câlin de famille, chatouilles de famille…)
  • Refus de dormir en dehors de la maison…

Ces bons moments où on a juste envie de creuser le blanc de l’oeil d’un contrôleur fiscal avec un compas et d’y verser du citron… Comme ça, juste pour se défouler.

Le temps…

Mais un matin on se réveille et on voit ce petit bout (qui faisait hier encore à peine 45.5 cm et 2.380 kg) avec deux tresses, une robe de princesse qui illumine les yeux de son « Papounet », un petit perfecto des familles bien choisi par « Mamanounette », ses chaussures qui courent vite et son superbe cartable Reine des neiges :

On va à l’écooooleeeee Youpiiiii !

Les 10 minutes qui nous séparent de cette institution, nous nous remémorons ces moments passés, cette phrase à peine croyable :

Chéri, il faut partir, je crois que je vais accoucher.

Ce premier regard, ces premières nuits blanches, ces minuscules couches, ces pliages et dépliages de poussette, ses premiers pas, les premiers bobos, ses premiers « Papa » et « Maman », sa première descente de toboggan, ce bonheur ultime sur une balançoire…

On essaie aussi de se rappeler notre vie avant elle. À dire vrai, on ne s’en rappelle plus. Elle qui a tout changé, qui nous a réveillés de notre demi-vie, sans qui nous nous serions effondrés il y a quelques mois.  Elle qui va franchir une étape très importante dans quelques minutes et qui va revenir avec de nouvelles histoires, sans nous. C’est le début d’une nouvelle page et d’un nouveau rythme à trouver. Ce mois de septembre arrive avec son lot de grands changements chez les Backstage, un « Papounet » qui n’est plus père au foyer, une « Mamanounette » de retour à la fac et cette petite… Non… Cette grande fille qui va à l’école.

Et nous voilà devant l’école… Non, ce n’est pas elle qui a failli pleurer ce jour-là…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Papa Backstage

Balade en enfer

No description. Please update your profile.

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Le temps passe (trop) vite."

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens
Moonshine
Moonshine

Ah ben voilà la bonne idée de lire ça avec mon fiston qui se ballade dans le salon et viens me faire des câlins >< je suis limite de pleurer maintenant… plus qu'un an pour nous et j'ai déjà mal au bide rien que d'y penser….
J’espère que sa rentrée c'est bien passé en tout cas, que la maitresse et cool et que papa et maman backstage ont pas trop pleuré ^^

Maman Backstage

Tout passe trop (trop !) vite !!!
Toute la rentrée en détails dans le prochain article, mais (SPOILER ALERT !)la rentrée cay le mal !!!

MumChérie

Tout est juste… que d’émotions à te lire… le temps passe trop vite 😀 !!!

Maman Sur Le Fil

Un beau texte, une nouvelle fois, qui m’aurait presque tiré les larmes (mais chut !!)… Ma fille est déjà en CE1 et mon fils en MS et chaque année, j’ai du mal à les voir grandir, encore et encore…

J’espère que cette grande rentrée, pleine de changements s’est déroulée sereinement…

Virginie

Escarpins et Marmelade

Je te rassure, j’ai pleuré comme une madeleine le jour où Chucky est rentré à l’école. Je me rappelle de ma mère (qui était montée ce jour là), m’a dit en regardant par la fenêtre: « Oh, les enfants vont à l’école! ». Cette phrase m’a fait l’effet d’un choc: en regardant par la fenêtre les petits écoliers avec leur cartable, j’ai fondu en larmes. J’étais bouleversée par cette page qui se tournait, par le fait que mon bébé allait à l’école, déjà! Oui, le temps passe vite!

Maristochat Bellemam\'

Ce billet m’émeut. Ca passe vite c’est vrai (même si parfois c’est un peu long..).
J’espère que la rentrée s’est bien passé !

wpDiscuz

Facebook

Abonnez-vous !

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner au blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Coup de coeur

Populaires

-Créé et développé par www.artpej.com-