Ingrats ces enfants !

Il faut le dire : les enfants sont ingrats !

Non mais ils se prennent pour qui ces mioches ? Ils ne se sentent plus ! Ils sont là avec leur sourire d’ange, leurs yeux en mode biche, la tête penchée, une larme qui coule le long de la joue…  Et ils obtiennent ce qu’ils veulent ! J’ai essayé la même chose à la Française des jeux, ça n’a pas fonctionné.

On leur passe tout !

Une sortie au parc.

Il fait beau, ça lui fera du bien de prendre l’air.

Un nouveau jouet.

Il/Elle a été très sage aujourd’hui.

Deux heures à crever de chaud sous la couette pour jouer « à la cabane » alors qu’il fait 32 dehors.

Si adorable quand il/elle rit.

Un Magnum chocolat blanc.

Tu sais bien qu’il/elle n’aime pas la sous-marque.

Et tout ça pour quoi ?

Pour l’ingratitude la plus totale ! C’est vrai, après tout, Papa n’a pas passé 9 mois à supporter Maman et ses douleurs aux pieds, au dos, au ventre, aux chevilles, à la tête, à « partout, je veux un massage ». Douleurs qui, nous sommes tous d’accord, sont amplement exagérées comme un délai Chronopost afin de bien signaler au Monde :

Je suis enceinte, regardez-moi.

Non mais je ne suis pas malade hein, je suis juste enceinte.

Oh mais je te vois, toi Femme qui lève les yeux au ciel. Tu attendra Maman Backstage pour dire du mal de moi !

Bref. Le mioche est arrivé. Il pleure, pleure et pleure encore. Bon, on dit tous la même chose :

Oh non, nous avons eu de la chance, il n’a pas tant pleurer que ça le nôtre.

On est tous pareils mais on oubliera jamais tout ce par quoi on est passé !

On se coupe en 12 pour ces gamins. Pour des hypothétiques bisous qui ne viennent jamais.

Mais bien sûr que si, les miens me font plein de bisous tout le temps !

Soyons honnêtes, pendant des mois, des années, on les serre de force contre nous en les couvrant de bisous, en leur disant que c’est super cool de se faire des « poutous » (pas de politique s’il vous plaît). Ils ont horreur de ça ! Mais avec le temps ça marche. C’est tout simplement du conditionnement. Certains diraient que c’est un joli syndrome de Stockholm. On s’en moque, on est tout puissant ! *rire démoniaque*

Les enfants sont ingrats - Papa Backstage

Le pire…

… c’est que c’est pour ces bisous, câlins, regards, petits moments de tendresse que l’on supporte TOUT !

Les pires nuits de notre vie, les sorties qu’on ne fait plus, les batailles de nerfs (pas les trucs en mousse), la fatigue extrême, la peur extrême, les mois à nettoyer du caca collé au fond du pot, les jours à nettoyer cette satanée pâte à modeler sous les chaussures, les « libérée, délivrée », ces moments où on aurait aimé se poser mais…

En gros, avoir un enfant c’est comme être croyant. Tout le monde nous dit que c’est bien mais on ne sait pas trop pourquoi. (Ouais elle est trash celle-là, ceux qui ne me connaissent pas encore ont certainement dû vomir). Remarquez que je reviens en grande forme !

Ingrats !

Pourquoi ? Car lui, il s’en gratte le dos avec une patte d’alligator femelle de ta vie. C’est comme un chat, tu es là pour le servir. Bien souvent tu es cet être qui l’empêche de faire ce qu’il veut. Et il se venge. Régulièrement. Souvent. Tout le temps.

Cette fameuse journée zoo qui semblait si parfaite, un temps superbe, un bon pique nique dans la glacière (ptain j’suis vieux), une promo sur les entrées (quoi ?)… C’était sans compter sur le génie démoniaque de ton engeance luciférienne. Ton gamin adore les zanimo, il veut en voir tout le temps, joue toute la journée avec, martyrise ce pauvre chat qui n’a rien demandé… Mais par une logique totalement dénuée de sens moral, il va transformer ta journée en famille en Saw.

Cette fameuse soirée avec des amis, qui semblait si parfaite, un temps superbe, le barbecue en train de chauffer, une bonne bière fraîche dans la main… C’était sans compter sur le génie vomitif de ce démon sorti de nulle part. Certain appelle ça « être malade », pour moi c’était une tentative de sabordage de la soirée tant attendue. Bref, me voilà à quatre pattes en train de nettoyer un vomi qui n’est, contrairement à ce qui était attendu, pas le mien !

Ce fameux anniversaire rassemblant toute la famille, le papi était tout content d’avoir trouvé des Tut Tut Copains uniques pour sa petite fille. Il avait cherché ça sous nos conseils :

Elle adore ça, elle y joue toute la journée ! Elle veut ceux-là depuis un moment !

Et ma fille de conclure le jour de l’ouverture du paquet par un :

Oh non ! C’est pas beau !

Il y a tant de choses à raconter… Tant d’exemples prouvant que les enfants n’ont aucun reconnaissance !

Je m’en occupe jours et nuits depuis plus de trois ans maintenant et voici ma récompense : elle va enfin aller à l’école en septembre prochain ! Enfin tranquille, du temps libre à gogo, enfin seul… seul… tout seul… Putain, j’veux pas qu’elle y aille…

Les enfants sont ingrats - Papa Backstage

Cet article a 11 commentaires

  1. Oh putain le coup du « c’est comme être croyant » ! Magique !!! Sinon pour ce qui est de l’école, ne t’inquiète pas les premiers jours seront les plus durs et ensuite cest TOI qui chanteras « libèré, délivré » !!! Mouhahahaha

    1. Je me dis ça aussi… Je me dis aussi que je peux rentrer dans la classe pour être sûr d’établir un périmètre de sécurité autour de ma fille… Mais on va me trouver excessif encore… 😛

  2. Excellente conclusion … c’est exactement ça ! Et ça ne change rien avec l’âge … ils deviennent toujours plus intelligents, défient notre créativité à les amener à faire ce qu’on aimerait (pour leur bien !!) … et nous dépasseront de toute manière un jour … trop vite …… et c’est tant mieux, car ils seront ainsi toujours un peu plus prêts à partir du nid familial …

    1. Plus prêts ou plus près ? 🙂 L’un ou l’autre c’est pas plus mal Ahaha

  3. Oh punaise il est en forme le papounet backstage! déjà rien qu’a la française des jeux j’étaie pliée ^^
    A ta liste je rajouterais que alors que c’est moi qui m’en occupe le plus souvent mon amour de fils aime dire et répéter encore et encore « papa » toute la journée et refuse la plupart du temps de dire « maman » >< mais bon j'ai des bisous et des câlins et je suis visiblement référente bobos alors je vais m'en contenter.

    Et sinon je me demande on est tous skyzo en mode "ouuuuuuuuuuuuuuuuuuuiiiiiiiiii de la libertéeeeeeeeeee ….. heu je peut quand même avoir un calinou pour la route? "

    1. S’ils ont un boulot ils paieront nos retraites, si on en a… Au moins ils feront quelque chose pour nous 😛 ! Beaucoup trop de conditions dans cette phrase !

  4. Le coup de la sortie au zoo, c’est tellement ça ! On organise des sorties qui nous cassent les bonbons en se disant que cela va être une bonne journée quand même ! Et nous, c’est ce jour là qu’ils ont décidé d’être exécrables … Merci j’ai bien rigolé !

    1. Merci à toi 🙂

  5. Ahahah en effet, ils sont ingrats !
    Mais nous on est tellement perclus de toutes ces sentiments contradictoires lorsque l’on devient parents !
    Pour l’école, on finit par s’y habituer, promis !
    Et c’est tellement bon, le soir, de les retrouver !

  6. Moi j’ai un gamin, il me réveille la nuit, il me hurle dessus. Et moi qu’est ce que je fais, je cours lui faire un biberon. Après? Il me chie dessus. Voilà. C’est que le début.

  7. Bien vu le syndrome de Stockholm pour les bisous ! Bon alors quoi, on les prend en otage et on attend leur reconnaissance ? 😀

Laisser un commentaire

Fermer le menu